HISTOIRE D’ÉPIDERME // « SKIN » par Ryan HOPE

Il y a un problème de lecture avec la vidéo sur le blog mais clic sur VIMEO en bas de la fenêtre de lecture pour accéder au site et la visionner tranquillement (ou la télécharger)

 J’aime bien Vimeo, on y trouve des vrais petits chefs d’œuvres. C’est le cas de ce documentaire réalisé par Ryan Hope en partenariat avec Garage Magazine. Bon, je te préviens tout de suite, il est en anglais sans sous-titres alors je l’avais téléchargé pour le regarder plus tard, parce que la flemme de me concentrer des fois. Du coup, pendant mes vacances loin des internets, j’ai trouvé la motivation de le visionner, ce qui n’est pas le bout du monde puisqu’il ne dure qu’une petite 40aines de minutes. Je vais pas mentir et te dire que j’ai tout compris, mais on capte facilement l’essentiel et les images sont d’une telle perfection que ça vaut le coup rien que pour ça!

Mais rentrons dans le vif du sujet: « SKIN« , c’est un projet d’art contemporain autour du tatouage. Ce projet implique quelques uns des plus grands noms du monde de l’art contemporainDamien HirstJeff KoonsRaymond Pettibon et Richard Prince– et pose des questions absolument passionnantes à propos de l’art et de ce qui constitue concrètement une oeuvre. Cinq volontaires –JackAJLeafShauna et Conrad– ont offert leur peau comme toile aux artistes sans le savoir, devenant propriétaire d’une oeuvre unique, interrogeant de ce fait les limites des médiums de création (le corps humain dans le cas présent) via une plongée dans la culture du tatouage comme art avec un grand A.

Ce qui est fascinant dans ce film, c’est qu’il n’interroge pas seulement la relation entre le tatoueur et le tatoué, mais aussi la possession ultime d’une oeuvre d’art contemporaine en elle-même. Ryan Hope fait aussi intervenir des commissaires priseurs à propos de l’appropriation de l’art et de la valeur d’une pièce périssable en faisant par exemple référence aux performances en général et à des exemples concrets comme les cochons vivants tatoués de Wim Delvoye. Ce film est beaucoup plus qu’un documentaire sur les artistes tatoueurs, les personnes tatouées ou les artistes contemporains, c’est un débat sur la détention d’une pièce d’art en observant comment l’œuvre va finir (un bout de peau morte dans un cadre vendu aux enchères dans 70ans?)

Tu l’as compris, c’est super INTÉRESSANT!! Mais au delà du débat de fond, c’est d’un tel ravissement visuel qu’il mérite d’être vu même si l’anglais te passe au dessus. D’ailleurs j’ai pas pu résister à mettre beaucoup de sreenshots tellement j’était subjuguée du début à la fin. Beaucoup d’images sont ralenties, il y a beaucoup de macros, de splitscreens… Bref, je vais me répéter mais c’est un PUTAIN DE CHEF D’ŒUVRE!! Je comprends vraiment pas pourquoi j’en avais jamais entendu parlé depuis le temps que je m’intéresse à la culture des bodmods et à l’art contemporain…

Bon Dimanche et bon visionnage ♥

skin6petitskin5petitskin20petitskin22petitskin3petitskin16petitskin25petitskin19petitskin33petitskin10petitskin30petitskin18petitskin32petitskin24petit

Author: Princesse Pastèque

Bonjour toi ! Moi c'est Morgane, j'ai 27 ans, je suis Directrice Artistique Junior et habite en région parisienne. Ouvert depuis octobre 2013, ce blog est l’occasion pour moi de partager les passions qui m’animent, et il y en a beaucoup ! Véritable espace d’échange, j’espère que son contenu, choisi avec soin, te parlera autant qu’à moi et j’attends avec impatience tes retours ♥

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.