CINEMA // The Lords of Salem, chronique d’un râté cinématographique

los9

Le boulot de Rob Zombie, je l’ai connu assez tardivement. J’ai commencé par écouter sa musique avant de tomber littéralement en admiration devant « La Maison des 1000 Morts » qui pour moi est LE film d’horreur par excellence. J’ai un peu délaissé sa musique pour m’intéresser à ses talents de réalisateur et je me suis empressée de regarder « Devil’s Reject » et ses « Halloween« . Même si « Devil’s Reject » et « Halloween 2 » ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable scénaristiquement parlant, je ne peux m’empêcher d’admirer son style exceptionnel et unique.
Alors je peux t’assurer que « The Lords Of Salem« , je l’ai attendu comme le Père Noël un 24 Décembre. Chaque teaser, chaque film still me mettait l’eau à la bouche, et plus encore.
Le synopsis, qui tient en cette simple phrase, « Alors qu’elle passe un vinyle à l’antenne de la radio pour laquelle elle travaille, Heidi réveille un groupe de sorcières tuées au XVIIème siècle à Salem et ayant juré de revenir se venger…« , ne vend pas vraiment du rêve mais j’étais persuadée que mon p’tit Rob pourrait en faire un film fabuleux.

N’ayant pas pu le voir au cinéma (d’ailleurs, est-il sorti au cinéma en France? impossible de trouver une salle) j’ai invité un pote pour se délecter d’une bière et de ce chef d’œuvre du 7e art. Mais au bout de 45min de film, je me retourne vers lui en lui demandant honteuse, « c’est normal que je comprenne rien? » et lui me répondant « j’osais pas te le demander mais je comprend rien non plus« . Malheureusement ce ne sont pas les 45min suivantes qui nous auront éclairées! Je m’explique:

Le film n’est qu’une succession d’images subliminales, d’hallucinations inutiles et de gros plans sur les fesses de Sheri Moon. Pour exemple: des religieux, faisant étrangement (volontairement?) penser au portrait du Pape Innocent X par Francis Bacon, astiquent tranquillement des godes, dans le plan suivant Sheri Moon chevauche une chèvre empaillée puis un autre plan s’achève sur une nonne portant un bébé calciné… Il n’y a pas l’once d’un scénario tangible, ce qui explique pourquoi le synopsis ne tient qu’en une seule phrase représentant à peine les 20 premières minutes du film. Des tableaux se succèdent sans liens apparent, sans explications, sans intérêt… C’est long, très ennuyeux et en plus on en ressort dans l’incompréhension totale (cette fin incompréhensible…). Il y a aussi le fait que Sheri Moon n’est ni une bonne ni une mauvaise actrice (même si je l’ai trouvée plutôt bien dans « La Maison des 1000 Morts »), elle est juste particulièrement insignifiante dans le rôle de cette droguée passive se retrouvant régulièrement le pantalon en dessous des genoux allongée dans son lit.
Pourtant il y avait un sacré potentiel quand on connait le talent du monsieur!
La seule raison pour laquelle je pourrais dans l’absolu te conseiller de le regarder, c’est pour la qualité des mises en scènes, des costumes, des décors, des lumières, de la musique… La photographie est à couper le souffle et les « images subliminales », si elles n’ont aucun intérêt vis à vis du scénario, sont d’une grande beauté. Tout est réussi de ce côté là, je n’ai absolument rien à redire. C’est à croire que le scénario a complètement été mis de côté par le réalisateur au profit de l’esthétisme. Oui, c’est assez paradoxal mais il sent à plein nez le non-abouti et en même temps on sent une putain de recherche au niveau de l’image. C’est déjà ça mais ça ne suffit pas Monsieur Zombie à faire un bon film!

La déception est d’autant plus grande quand on sait que c’est, d’après ses propos, son dernier film.
Pourquoi, Ô pourquoi Rob décides-tu de tout arrêter sur cette purge audiovisuelle?

los2 kinopoisk.ru los4los6los8

Author: Princesse Pastèque

Bonjour toi ! Moi c'est Morgane, j'ai 27 ans, je suis Directrice Artistique Junior et habite en région parisienne. Ouvert depuis octobre 2013, ce blog est l’occasion pour moi de partager les passions qui m’animent, et il y en a beaucoup ! Véritable espace d’échange, j’espère que son contenu, choisi avec soin, te parlera autant qu’à moi et j’attends avec impatience tes retours ♥

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    • Oh je connaissais pas le Pifff, MERCI BEAUCOUP :D
      Franchement c’est même pas la peine que tu le regarde, tu vas être dans le même cas que moi. Les fans de House of 1000 corpses sont forcément déçus! C’est nul :'(

      • je trouve quils font pas bcp de pub pour ce festival trop cool ! jai connu ca grace a ma fac ou les eleves de cinema ont eu la merveilleuse idee de donner des flyers mais si non jai vu nul part d’ autre rien a propos de la pifff !! comme jai aps le temps daller a bcp de films cette annee ( dailleurs je trouve que la selection de films lannee derniere etait 100 fois mieux globalement !) jvais juste a la steven king’s night , voyons voir 4 films a la suite comment ca sera haha !!

        • En effet, on en parle pas assez vu qu’on en parle nulle part. Alors que c’est le genre de festival qui a l’air trop bien, comme le Festival de l’Étrange. Même si la programmation me vend pas spécialement du rêve cette année, je retiens pour l’année prochaine :D
          Une nuit Stephen King, le pied (surtout si il y a Shining!!)