CINEMA // ANTIVIRAL de Brandon Cronenberg

Cette nuit j’ai rêvé de LUI (oui, il me vend du rêve et oui, j’ai des goûts un peu spéciaux en matière d’hommes…). Et ça m’a rappelé que je voulais faire un article sur ce film depuis que je l’ai vu, j’ai nommé ANTIVIRAL de Brandon Cronenberg, fils de David Cronenberg évidemment (dont je ne suis pas très fan. « Cosmopolis » et « Crash » notamment ne m’ont pas excités plus que ça). J’avais vu la bande annonce au cinéma et j’ai tout de suite compris que ce serait un film pour moi, surtout quand j’ai vu qu’il avait été nommé pour le prix Un certain regard du Festival de Cannes 2012. Voilà ce que dit le synopsis:

La communion des fans avec leurs idoles ne connait plus de limites. Syd March est employé d’une clinique spécialisée dans la vente et l’injection de virus ayant infecté des célébrités. Mais il vend aussi ces échantillons pour son propre compte, à de puissantes organisations criminelles.
Sa méthode pour déjouer les contrôles de la clinique : s’injecter les virus à lui-même.
Mais ce procédé va s’avérer doublement dangereux : porteur du germe mortel ayant contaminé la star Hannah Geist, Syd devient une cible pour les collectionneurs…

Ce film d’anticipation traite avec génie les traits les plus abjects de notre société: le culte de la personnalité, le voyeurisme, le mépris à l’égard du corps… Le fétichisme exercé vis-à-vis des célébrités est poussé à son paroxysme et on peut ainsi, en plus de se faire infecter volontairement par leurs virus, acheter de la « viande » fabriquée à partir de leurs cellules (Miam miam! « Un steak de Nabilla bien saignant s’il-vous-plait! »)

Pour ce qui est du travail sur la photographie et de la réalisation, ils sont tout simplement parfaits: univers blanc et épuré, images glaciales et minimaliste… De magnifiques partis pris esthétiques qui font du bien là où ça fait mal! Le son est parfaitement dosé, et par là je veux dire qu’il y a de la musique que lorsque que c’est nécessaire. Pour moi c’est une torture un film où il y a de la musique dans toutes les scènes alors que c’est pas du tout justifié, prêtes-y l’oreille la prochaine fois. C’est aussi le premier film que je vois où le sang ressemble à du vrai sang.

Mais il faut bien admettre quand même que ce film ne serait rien (ou pas grand chose) sans la performance de mon chouchou Caleb landry Jones! C’est un peu la découverte du siècle pour moi, si l’on considère que j’ai vu « The Social Network » et « Breaking Bad » mais que je n’ai aucun souvenir de lui. Sincèrement, j’ai été subjuguée par son jeu et ça m’arrive vraiment pas souvent. Il porte le rôle de Syd March, malade comme un chien les 3/4 du film, à bout de bras avec une telle prouesse… Je me demande où est passé son prix d’interprétation au festival de Cannes franchement! (et je ne dis pas ça parce qu’il me vend du rêve!) On retrouve aussi Malcolm McDowel (Alex DeLarge, personnage principal de « Orange Mécanique » pour les incultes) dans quelques scènes pour mon plus grand plaisir.

Bref, pour la faire courte, c’est un film dérangeant et immoral, glauque mais sublime qui titille profondément notre éthique. Certes moins sanglant et animé que le laisse paraître la bande-annonce (d’ailleurs je te conseille fortement d’aller mater la vidéo tout en bas, elle est plus représentative de l’ambiance), certains le trouveront long et ennuyeux (si ton film préféré c’est « Die Hard » par exemple)  mais personnellement il m’a fasciné et j’en ai encore du mal à me le sortir de l’esprit tant il m’a remué les tripes.
Gros like cinématographique de l’année quoi!!

Antiviral-0243508305antiviral2vlcsnap_2013_04_21_15h22m18s182_largeantiviral

Author: Princesse Pastèque

Bonjour toi ! Moi c'est Morgane, j'ai 27 ans, je suis Directrice Artistique Junior et habite en région parisienne. Ouvert depuis octobre 2013, ce blog est l’occasion pour moi de partager les passions qui m’animent, et il y en a beaucoup ! Véritable espace d’échange, j’espère que son contenu, choisi avec soin, te parlera autant qu’à moi et j’attends avec impatience tes retours ♥

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.